Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

Mycélium

Documentation

Travaux

Membres

Wiki

travaux:reflexions:retribution-et-communs

Ceci est une ancienne révision du document !


Les communs, la rétribution, à quoi ça nous fait penser ?

Paysage et définition

La «rétribution» est un geste non obligatoire. Avec souvent comme marché tacite que «l'activité / le service» peut cesser s'il n'y a plus rétribution.

L'idée du «don» en l'échange d'un temps bénévole n'est pas nouvelle.

Il fut un temps où les webmasters mettaient des jolis boutons paypal. Souvent sans succès, en tout cas avec moins de succès que la publicité rémunérée.

Certains sites (notamment liés à la distribution de contenus audiovisuels non autorisée) parviennent à récolter des dons.

Le prix libre est pratiqué généralement avec succès, pour «rentrer dans les frais».

Les «campagnes de financement participatif» fonctionnent à peu près : c'est le bling bling qui l'emporte, et donc le marketing.

Quelle ambition peut avoir la rétribution ?

S'agit-il de rentrer dans ses frais, d'offrir un salaire aux bénévoles, ou d'autre chose ?

Non, le but de la rétribution n'est sans doute pas d'offrir une alternative au salaire, ni d'être un moyen de subsistance. Cela permet, du moins pour le moment, que les personnes qui s'investissent n'aient pas à *trop* investir mais puissent récupérer une partie de leur investissement, ne serait-ce que pour poursuivre leur activité.

Modèle social :

  • des activités remboursées
  • travail, des activitées rémunérées
  • bénévolat, absence de formalisation de la rémunération ?

Il apparaît que «la rétribution» correspond à un besoin et à une pratique, les plateformes de “répartition” sont utilisées, les usagers en font la promotion (on peut les soupçonner de vouloir plus de gens pour obtenir plus de sous, des soupçons existent notamment sur le fait que Bitcoin soit une pyramide de Ponzi, mais il peut aussi s'agir d'une volonté de faire fonctionner une économie, et donc simplement de la rendre effective : les échanges monétaires deviennent possibles).

Le frein à l'adoption fait que les échanges monétaires ne sont pas toujours possible, et que l'engrenage ne parvient pas à s'enclencher. S'il s'agit de financer par exemple la plateforme The Pirate Bay, est-ce que ses usagers sont déjà en possession d'un portefeuille Bitcoin ?

Schéma 1 : Bienfaiteurs (classse aisée), bénévoles (classe moyenne), assistés (classe défavorisée). Les bénévoles ne peuvent pas toujours assumer à la fois l'investissement en temps, et en argent. Si ce sont les classes sociales défavorisées qui sont visées par les bénévoles, ces dernières ne peuvent pas être les payeuses, comme dans un rapport commercial conventionnel. Le bénévole doit donc trouver l'argent de sa propre poche, ou d'autres personnes solidaires.

Schéma 2 : les bienfaiteurs sont aussi les assistés. Le rapport de classe apparaît moins ici.

Qq notions liées à la précarité :

  • seuil de pauvreté :
  • posséder des papiers
  • avoir un toit
  • avoir un emploi

La rétribution en tant que modèle social, qu'imagine t-on ?

Le Revenu de Base

Les aides sociales (RSA...)

Questions

  • Est-ce que le Revenu cacahuète peut évoluer pour devenir plus significatif, et vraiment soutenir l'investissement bénévole ?
  • Le revenu cacahuète peut-il être une source primaire de revenu, ou bien une façon de renflouer un salaire insuffisant ?
  • Pourquoi y a-t-il des bénévoles ?
  • Innovation sociale, revenu cacahuète, foutage de gueule ? La rétribution est-elle un mirage pour le précaire ?
  • Si en tant que bon bénévole ma comunauté me fournit un revenu cacahuète, est-ce que je vais m'en sortir et ne plus avoir à m'inscrire au Pole Emploi ni à quémander un RSA ?
  • Ne crachons pas dessus, il peut s'agir d'une micro-économie pour rembourser les frais engendrés par une activité. Mais les bénévoles n'ont toujours rien à se mettre dans les poches. Est-ce vraiment ça, pouvoir continuer à suivre sa petite passion (qui au demeurant peut avoir une forte utilité sociale) sans en même temps fournir à la fois l'énergie et l'argent (investi car on ne pouvait raisonnablement pas faire autrement) ?
  • Peut-on proposer un confort de vie à la population tant que l'idéologie du travail subsiste ?
  • Ne faut-il pas plutôt rompre sa dépendance au monde marchand ?
travaux/reflexions/retribution-et-communs.1505821491.txt.gz · Dernière modification: 2017/09/19 13:44 de cacatoes